Pierre Crozat PhD

SYSTÈME CONSTRUCTIF DES PYRAMIDES

LE GÉNIE DES PYRAMIDES

Première partie :
ÉTUDES PRÉLIMINAIRES 1990-97

  1. C.V. Architecte-Urbaniste EPFL
  2. 1996 - Système Constructif des Pyramides
  3. 1996 - Accroissement pyramidal : simulation
  4. 1997 - Présentation générale :
    1. Résumé
    2. Introduction
    3. Une recherche scientifique, technique et opératoire
    4. Le procédé d'accroissement pyramidal
    5. Hérodote avait raison
    6. Provenance des matériaux
    7. Continuum technique
    8. Conclusion

Deuxième partie :
ÉTUDES DOCTORALES 1998-2002

  1. 2002 - Thèse de doctorat en Génie civil
  2. 2002 - Publication de « Le Génie des Pyramides »
  3. 2002 - De la géologie à l'édification
  4. 2002 - Pyramides et Mathématiques

Troisième partie :
ÉTUDES POSTDOCTORALES 2003-2017

  1. Le génie des pyramides
  2. Maquette de construction
  3. Infographie des phases de construction
  4. 2005 - Année mondiale de la Physique
  5. 2006 - Apprentissage ludique et pédagogique
  6. 2006 - Revue du Palais de la « Découverte »
  7. 2017 - Simulation paléo-topo-stratigraphique du plateau de Gizeh

Quatrième partie :
ÉTUDES DE FINALISATION 2018-2019

  1. 2017 - Hypothèse géologique
  2. 2017 - Lettre ouverte à Hany HELAL
  3. 2018 - Lettre circulaire à mes pairs
  4. Panneaux successifs d’Exposition
  5. Expériences pédagogiques
  6. La machine d'Hérodote
  7. Curriculum Vitae Chercheur

Cinquième partie :
PUBLICATION & MODÉLISATION INFOGRAPHIQUE ANIMÉE 2019 - en cours

  1. 2019 - Communiqué
  2. De la logistique algorithmique ?
  3. Khéops : construction infographique

PROJETS ÉVÉNEMENTIELS

  1. 2006-2008 - Paris, duo de ses pyramides
  2. 2010 - Du Génie des Ouvrages & des Hommes
  3. 2013 - Marseille, pyramide de savoirs

Retour au portail du site

PROVENANCE DES MATÉRIAUX

Les blocs de calcaire constituant le massif de gros-œuvre, selon notre postulat, sont empruntés au plateau de Gizeh, alentour et au plus près, par exploitation directe des strates horizontales du plateau :


Schéma du double système de fracturation naturelle des roches du plateau de Gizeh

Aujourd'hui comme hier, nul ne saurait faire fi de l'orientation, de la géométrie et de la fréquence de ce système de fracturation, sous peine de ne tirer de la carrière que des blocs écornés, difformes ou fissurés, difficiles sinon impossibles à mettre en œuvre.


Photo aérienne du « téménos » de Khéops, montrant la fracturation primaire transversale T (perpendiculaire à l'axe du pli) et l'exploitation de carrière des blocs de pierre selon la fracturation secondaire d (diagonale par rapport à l'axe du pli)

Le défoncé observable alentour [20] ne serait-il pas en fait (hypothèse à vérifier) le reliquat de la zone d'emprunt - la carrière - des matériaux avec lesquels elle est construite ?